Bienvenue!
Bienvenue!

Langue: Pregnancy Calendar  Enceinte d.une semaine  Settimane di Gravidanza  Die Schwangerschaftswochen
03

Douleurs du faux travail : Comment les distinguer du vrai travail

Le travail est un processus physiologique de propulsion du fœtus hors de l’utérus et dans le monde. Les douloureuses et régulières contractions utérines ont deux buts principaux lors de ce processus : le premier est de dilater le col de l’utérus, et le second est de pousser le fœtus au travers du canal de naissance. Cependant, des contractions douloureuses seules ne suffisent pas à diagnostiquer le travail ; ces contractions doivent être accompagnées d’une dilatation et d’un effacement du col de l’utérus. Il peut donc être assez difficile pour les femmes enceintes de distinguer les contractions du travail et les autres.

Les contractions qui ne contribuent pas au travail sont nommées contractions de Braxton Hicks et sont généralement décrites comme un bref resserrement de l’abdomen inférieur ou des crampes similaires aux crampes menstruelles. On pense souvent qu’elles sont moins douloureuses, moins fréquentes, et moins longues que les contractions du vrai travail : cependant, plus la date du terme approche, plus ces contractions deviennent rythmées, intenses et plus fréquentes.

Voici des conseils simples pour vous aider à déterminer si elles appartiennent ou non au travail :

Vrai travail

Les contractions reviennent à des intervalles réguliers (toutes les 4 à 6 minutes).
Les contractions se rapprochent progressivement.
Les contractions s’intensifient.
Les contractions ne se ralentissent pas, ne s’arrêtent pas, ou ne diminuent pas en intensité si vous changez de position, prenez une douche ou buvez de l’eau.
Les contractions sont typiquement ressenties dans le bas du dos ainsi que dans les zones abdominales et utérines.
Les contractions sont typiquement ressenties dans l’abdomen inférieur seulement.
Les contractions peuvent être accompagnées par des pertes de sang, perte du bouchon muqueux ou occasionnellement la rupture des membranes (la perte des eaux).

Faux travail

Les contractions reviennent à un intervalle irrégulier, (ex : 10 min, puis 5 min, puis 12 min sans aucune logique).
Les contractions ne se rapprochent pas au fur et à mesure.
Les contractions ne s’intensifient pas.
Les contractions peuvent se ralentir, s’arrêter, ou diminuer en intensité si vous changez de position, prenez un douche ou buvez de l’eau.
La perte de sang ou du bouchon muqueux peuvent intervenir jusqu’à 3 jours avant le début du travail, donc aussi pendant le faux travail. Cependant, si vous perdez les eaux, le bébé doit être accouché dans les 24 heures pour prévenir toute infection. Appelez votre docteur, quelques soient la nature des contractions.

Si vous n’êtes toujours pas sûre que vos contractions sont celles du vrai travail, ou simplement les douleurs de Braxton Hicks, commencez à minuter vos contractions. Notez quand chaque contraction commence, et quand elle s’arrête, ainsi que la période de temps entre la fin d’une contraction et le début de la suivante (l’intervalle). Vous pouvez aussi en estimer l’intensité. Si les contractions semblent durer moins de 30 secondes avec un intervalle de temps variable, il s’agit probablement du faux travail.

Si les contractions durent plus de 30 secondes et semblent revenir régulièrement (spécialement si l’intervalle est de 6 minutes ou moins), il se peut que le travail ait commencé. Essayez de boire de l’eau, de vous allonger, d’aller marcher ou de prendre un douche. Ensuite, essayez de jauger l’effet de ces actions sur les contractions. Si l’intensité ou la durée des contractions a diminué ou que l’intervalle entre elles a augmenté, il s’agit probablement du faux travail. Cependant, si les contractions restent fortes, longues, et se rapprochent, vous êtes très probablement dans le vrai travail ! Appelez votre docteur !

La manière la plus précise de distinguer le faux travail du vrai est de déterminer si les contractions causent une dilatation et un effacement du col de l’utérus. Comme beaucoup de femmes ne peuvent pas (et ne devraient pas) vérifier ce fait par elles-mêmes, il très commun de prendre le faux travail pour le vrai. Il n’y a aucun raison de se sentir embarrassée ou honteuse sur ce point. Si vous avez le moindre doute, appelez votre docteur !

Leave a Reply